Retours sur expositions

Lucie Geffré, Philippe Cara Costea, Serge Labégorre

Peintures et sculptures
Du 3 juillet au 7 août 2020

Quelques photos de l’accrochage © Claude Goga :

Quelques photos de l’accrochage © Sophie Labégorre :

 
L’Heure muette – Lucie Geffré
Peintures
Deuxième accueil en nos murs de cette artiste sensible, attentive.
télécharger le dossier de presse de l’exposition
voir le catalogue

 
Palettes d’une vie
Peintures et sculptures
Suite et fin de l’exposition-hommage, inachevée pour cause de fermeture sanitaire.
Cinq toiles et trois sculptures de ce maître, à voir et revoir absolument.
voir la maquette du catalogue

Quelques photos du vernissage :

 
Serge Labégorre
Dernières œuvres, toiles intemporelles
Nouvel accrochage.

Voir les œuvres disponibles de Serge Labégorre


Accrochage Labégorre

Peintures
Du 17 mars au 30 juin 2020

 


Palettes d’une vie

Peintures, Philippe Cara Costea (1925 – 2006)
Du 22 février au 27 mars 2020
Hommage à ce peintre, lithographe et sculpteur français, de père Roumain, à cheval entre orientalisme et classicisme, qui aimait à dire : « La peinture s’écoute comme la musique se regarde. »

téléchargez l’invitation
voir l’affiche de l’exposition
voir un extrait du catalogue de l’exposition
commandez le catalogue complet de l’exposition par mail
(20€ + 5€ de frais de port, à l’ordre du Fonds Labégorre)

Visite de l’exposition :

Quelques vues du vernissage (samedi 22 février 2020) :


Ôde à ma terre ou Contemplations

Peintures de Serge Labégorre
Du 14 décembre 2019 au 15 février 2020
Tous les lieux chers à la contemplation, à la mémoire affective de Serge Labégorre sont ici, en ces terres aquitaines : Biarritz, Aramits, les plages landaises, les environs de Pau, la Gironde, le Lot…
Les lieux mais aussi les êtres chers.

Visite de l’exposition :

Quelques vues du vernissage (samedi 14/12/2019) :


MONUMENTAL

Du 16 novembre au 11 décembre 2019
Dans la grande salle, accrochage intermédiaire, composé quasi exclusivement de grands formats de Serge Labégorre.
Papes, Christ, autoportraits, portraits, soit sortis de leurs « réserves » soit tout droit sortis de l’atelier.
Trois petites semaines de sensations fortes, en attendant les terres et êtres chers au peintre aquitain. Un peu plus sages, un peu plus nostalgiques…

Vues de l’exposition :